A quoi sert un interrupteur automatique de champ (IAC) ?

 

interrupteurs automatiques de champ

L’interrupteur automatique de champ (IAC), également souvent appelé biorupteur© ou relais de découplage du réseau, se monte (par un électricien professionnel) sur le tableau électrique au départ des circuits.

Il assure la connexion d’un circuit prise ou lumières aussi longtemps qu’il y a consommation et coupe automatiquement les champs électriques du circuit désigné lorsqu’il n’y a plus de demande.

Pour qu’il se mette en route, il faudra impérativement débrancher tous les consommateurs permanents (transformateurs, chargeurs de tél. portable, radio-réveil, etc.) présents sur le circuit.

L’IAC activé, une tension de surveillance en courant continu de + ou – forte tension (de 0,230 V à 230 V) en fonction du modèle est présente sur ce même circuit. Lorsqu’un IAC est actif, il libère le 230 volts alternatif à la vitesse de la lumière (soit 300 000 km/seconde) dès qu’une demande se fait. 4 secondes après avoir éteint le dernier consommateur du réseau protégé, l’IAC se met en route et envoie sa tension de surveillance en courant continu.

La pollution électrique durant la nuit au travers des murs, des câbles, des prises et des lampes de chevet peut ainsi être maîtrisée.

On utilise un IAC pour 8 prises max. ou 8 lumières. L’ampérage du circuit avec lequel l’IAC sera couplé doit être respecté (10 ou 16 A).

Plusieurs spécifications sont disponibles. Nous préconisons les IAC de la marque Gigahertz Solutions pour leur fiabilité. Les différents modèles sont certifiés VDE.

 

Comment puis-je savoir quel(s) circuit(s) couper ?

 

En principe, c'est simple, si votre installation électrique est bien faite. Dans ce cas, il suffit de placer un IAC sur le ou les circuits qui concernent la ou les pièces que vous voulez protéger (en priorité, les chambres à coucher). En fonction de votre installation, il peut falloir un IAC pour le circuit lumière (10 A) et un IAC pour le circuit prises (16 A).

Si votre installation est quelque peu "obsolète", nous vous conseillons de procéder à la mesure de la tension induite du corps ou à la mesure des champs électriques alternatifs en basse fréquence. Cette mesure s’effectue à l’aide d’un appareil de mesure appelé «pack de mesure de la tension induite du corps » ou avec un mesureur de champ électrique (et magnétique), appareils que vous pouvez soit acheter, soit louer.

Il faut que la valeur mesurée avec cette appareil soit inférieure à 100 mV, circuits choisis coupés ou inférieure à 0,3 V /m de champ électrique.

Si ce n’est pas le cas, il faudra se demander s’il ne revient pas moins cher de peindre les murs avec de la peinture de protection basses fréquences + liaison à la terre (dans la même pièce).

Point important : il convient de vérifier s’il reste suffisamment de place sur le tableau électrique pour rajouter un ou plusieurs IAC. Le cas échéant, il faudra calculer avec un surcoût lié au remplacement du tableau électrique.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide pour le choix de votre IAC, ou à consulter notre article "Comment choisir son interrupteur automatique de champ".

 

Les interrupteurs automatiques de champ dans la boutique

 

Retrouvez également cet article et bien d'autres sur notre site dédié aux ondes www.ondes-bio.info.

 

Mise à jour le Jeudi, 16 Février 2017 16:52