Un téléphone mobile ne permet pas de tester l'efficacité d'un tissu anti-ondes !

- Catégories : Infos Ondes

Un grand nombre de personnes pensent pouvoir vérifier les performances des tissus, vêtements ou baldaquins anti-ondes qu'ils ont achetés ou qu'ils veulent acquérir avec leur téléphone portable... Et elles estiment que si leur téléphone "capte" en étant placé sous le baldaquin ou dans leur casquette, c'est que le produit ne tient pas ses promesses.

Grosse erreur !

Pourquoi ?

Lorsque vous enfermez un téléphone dans un tissu anti-ondes, il se trouve privé de la majeure partie de son réseau ; son signal de réception est donc étouffé.
Or aujourd'hui, "grâce à" la 3G, 4G ou même 5G, votre téléphone va moduler sa puissance, émettre beaucoup plus pour basculer automatiquement sur un meilleur réseau. Sa pleine puissance d'émission (bien supérieure à celle qu'il utilise habituellement normale, dans de bonnes conditions de couverture) va lui permettre de se connecter grâce au réseau infime qu'il peut encore capter. Il pourra ainsi continuer à émettre et recevoir des appels (même si, selon les modèles de téléphone et le réseau qui reste, la qualité risque d'être très mauvaise), vous pourrez continuer à aller sur internet, etc.

Ce prétendu "test" du téléphone sert ainsi concrètement uniquement à confirmer l'efficacité de votre téléphone (et plus il aura un DAS élevé, plus il pourra émettre pour se connecter et plus vous pourrez continuer à capter) et non à mesurer l'efficacité d'un blindage.

Attention ! Certains matériaux sont cependant tout de même plus performants que d'autres ! 

L'atténuation d'un tissu anti-ondes se mesure en dB ("décibels", qui est l'unité de mesure de la puissance d'une onde, quelle soit sonore ou électromagnétique). Dans le cas des matériaux anti-ondes, plus l'atténuation en dB est élevée, plus le matériau est atténuant et donc protecteur. Mais même si le tissu offre par exemple 60 dB d'atténuation, cela revient à atténuer de 99,9999 % les ondes. Ce n'est pas "étanche" à 100 %, et l'infime quantité de rayonnements qui subsistent peut suffire à faire fonctionner votre téléphone.

Alors comment vérifier que le tissu est performant ?

Tout simplement avec un appareil de mesure !

Par exemple, pour mesurer l'efficacité de votre baldaquin ou de votre tente de protection anti-ondes : vous prenez un appareil de mesure hautes fréquences, mesurez les rayonnements à l'extérieur du baldaquin, puis allez dessous avec votre appareil. Vous verrez les valeurs afficher considérablement baisser, voire devenir nulles en fonction de l'atténuation du tissu et de votre degré d'exposition. Pareil, si vous utilisez un détecteur avec des diodes, vous passerez au vert.

Vous pouvez répéter cette opération avec tous les types de tissus. Pour un rideau : vous mesurez du côté extérieur au rideau, puis à l'intérieur. Pour un vêtement ou un drap vous mesurez à l'extérieur puis enroulé dans le vêtement. Ce n'est pas forcément évident, car il faut bien avoir identifié la ou les sources d'émissions de hautes fréquences, sous peine de prendre en compte les rayonnements provenant d'ailleurs dans vos mesures, mais avec un peu d'entraînement et certaines précautions, on y arrive !

Le prix d'un appareil de mesure ou d'un détecteur peut être un frein... sachez que vous trouverez chez nous de nombreux appareils en location pour un budget abordable, pour les particuliers ou les professionnels.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire